L'étude du Powerhoop

Étude de recherche sur le Powerhoop

Une étude universitaire le confirme : Powerhoop® réduit le tour de taille

Le Powerhooping est amusant, mais c'est une activité de remise en forme qui peut être prise au sérieux.

Une nouvelle étude canadienne, faite par des chercheurs du Laboratoire de biomécanique de la colonne vertébrale de

l'Université  de Waterloo, l'un des plus importants centres de recherche médicale sur le sport, a con rmé qu'un

Powerhooping régulier entraînait un rétrécissement de la taille.

Les sujets, quatorze femmes légèrement en surpoids, ont utilisé un Powerhoop d'Innertrak quinze minutes par jour,

cinq jours par semaine, sur une période de six semaines.

Les chercheurs ont recueilli plusieurs types de données, parmi lesquelles les calories brûlées, la quantité de graisse

sous-cutanée, les mensurations et l'activation musculaire.

Voici les conclusions les plus importantes de l'étude :

 

 

En général, les participantes ont constaté une réduction significative de leur tour de taille et des hanches, et du rapport taille-hanches.

* La réduction moyenne de leur tour de taille était de 3,35 cm, trois des quatorze sujets ayant perdu entre 5 et 7,5 cm. Leur tour de hanches a également rétréci, mais moins. (La « forme de sablier » s'est donc accentuée.)

 

Découvertes supplémentaires sur l'étude:

• Le dé cit calorique lors d'une utilisation normale a varié de 300 à 420 kcal/heure : plus élevé pour les utilisateurs inexpérimentés et quand le cerceau était utilisé dans le sens « non préféré ».

• Les participants ont perdu environ 0,5 kg, ce qui n'est pas statistiquement signi catif. Cependant, deux d'entre eux ont perdu plus de 2,7 kg lors de l'essai. 

• Finalement, le Powerhoop a été comparé à un cerceau classique à l'aide d'une technique appelée électromyographie, qui calcule l'impact du cerceau en pourcentage de la contraction volontaire maximale. Comme on pouvait s'y attendre, le Powerhoop a engendré une plus grande activité de chaque muscle qu'un cerceau classique. Dans le muscle droit de l'abdomen (la partie principale des « abdos »), l'activité musculaire était 70 % supérieure.

 

Source : «Analysis of physiological and biomechanical variables over a 6 week trial using a Powerhoop together with investigation of mechanisms of hooping.» Department of Kinesiology, University of Waterloo, Waterloo, Ontario, Canada N2L 3G1. Pour de plus amples renseignements à propos de cette étude, écrivez à poste@powerhoop.com.

*Le RTH a été utilisé comme indicateur de risque de développement de graves troubles médicaux. Des études montrent que les personnes ayant un corps en « forme de pomme » (plus de poids autour de la taille) encourent plus de risques pour la santé que celles ayant un corps en « forme de poire » (plus de poids autour des hanches). Il a été démontré une forte corrélation entre un RTH de 0,7 pour les femmes et 0,9 pour les hommes et la santé générale et fertilité. 

 

Pour plus d'information au sujet de l'étude, merci de contacter Karyn Seroussi, karyn@powerhoop.eu, au +44 20 3286 4860.

Télécharger le document de presse officiel